Les études au Lycée

 

Les Principaux Itinéraires de Formation au Lycée (Source ONISEP)

Le lycée d’enseignement général et technologique

Le LEGT comprend trois classes : la classe de seconde générale et technologique, commune aux élèves se destinant une poursuite d’études dans une des séries de la voie générale ou de la voie technologique. Le choix entre ces deux voies s’effectue à l’issue de cette classe. Les classes de première et terminale dans les différentes séries conduisent à l’examen du baccalauréat.

Le baccalauréat sanctionne des connaissances et des compétences de fin d’études secondaires et constitue le premier grade de l’enseignement supérieur. A ce titre, il permet la poursuite d’études supérieures.

La voie générale

La voie générale se transforme : .

  • Pour les élèves qui passent le baccalauréat général en 2021, les séries ont fait place à des spécialités, choisies en fin de seconde.

La voie générale conduit à la poursuite d’études supérieures principalement en université, classe préparatoires aux grandes écoles ou en écoles spécialisées.

Des spécialités à choisir en fonction de vos études

  • Arts (arts plastiques, arts du cirque, histoire de l’art, musique, danse, cinéma audiovisuel ou théâtre)
  • Littérature, langues et culture de l’antiquité (latin ou grec)
  • Langues, littératures et cultures étrangères ou régionales
  • Humanités, littérature et philosophie
  • Histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques
  • SES
  • Maths
  • Physique-chimie
  • Numérique et sciences informatiques
  • Sciences de l’ingénieur
  • Biologie-écologie (dans les lycées agricoles)

En première, vous choisissez trois spécialités, quatre heures par semaine chacune. En terminale, vous n’en suivez plus que deux, mais le volume horaire augmente et passe à six heures par semaine.

Le choix de vos spécialités vous revient. Et cette décision mérite d’être réfléchie. D’abord au 2e trimestre de la seconde, quand on vous demandera de choisir les trois spécialités de la première. Puis entre janvier et mars de l’année de première, alors que votre lycée souhaitera savoir quelle spécialité vous ne suivrez plus en terminale.

 

Baccalauréat 2021 : quelles nouveautés ?

L’ESSENTIELIl n’y aura plus de série en voie générale mais des parcours choisis par chaque lycéen en fonction de ses goûts et de ses ambitions.

Le baccalauréat 2021 reposera pour une part sur un contrôle continu et pour une autre part sur des épreuves terminales.

L’épreuve anticipée écrite et orale de français se déroulera comme aujourd’hui en fin de première.

En terminale, deux épreuves écrites portant sur les enseignements de spécialité auront lieu au printemps et deux épreuves se dérouleront en juin : l’écrit de philosophie et l’oral préparé au long des années de première et terminale (cycle terminal).

Le contrôle continu sera composé d’épreuves communes organisées pendant le cycle terminal.

4 principes inchangés

  1. Le bac est obtenu à partir d’une moyenne générale de 10/20
  2. Il n’existe pas de note éliminatoire ou de note de plancher
  3. Le système actuel de compensation et de mentions est maintenu
  4. L’oral de rattrapage est maintenu en tant que seconde chance

Une nouvelle organisation des enseignements

L’organisation du lycée général et technologique, comme les programmes d’enseignements, va évoluer pour préparer au nouveau baccalauréat. Il n’y aura plus de série en voie générale mais des parcours choisis par chaque lycéen en fonction de ses goûts et de ses ambitions.

Le lycée offrira trois types d’enseignements :

  • Un large socle de culture commune, humaniste et scientifique, ouvert aux enjeux de l’avenir.
  • Des disciplines de spécialité choisies par l’élève et s’accentuant entre la première et la terminale (trois disciplines en classe de première puis deux en terminale parmi les trois suivies en première). Ces disciplines bénéficient d’horaires significatifs permettant de proposer des programmes ambitieux et de donner du temps aux élèves pour les apprentissages. Des enseignements facultatifs permettront, en outre, à l’élève de compléter son parcours.

Des enseignements nouveaux permettront aux élèves de partager une culture scientifique, d’apprendre à coder et de comprendre les grands défis du monde contemporain.

  • Un temps d’aide à l’orientation tout au long du lycée pour préparer les choix de parcours et, à terme, l’entrée dans l’enseignement supérieur. Les élèves seront accompagnés selon les horaires prévus dans le cadre des marges d’autonomie des établissements (groupes à effectifs réduits, pédagogie différenciée, Mooc, etc.).

La voie technologique conserve son organisation actuelle en séries. Des ajustements seront apportés pour proposer un socle de culture commune articulé avec les enseignements de spécialité et l’aide à l’orientation.

Les programmes d’enseignement ont été revus pour les classes de première et de terminale, dans une logique d’exigence disciplinaire et de préparation à l’enseignement supérieur.

La voie technologique

La voie technologique prépare à des études supérieures technologiques principalement en STS ou en IUT (en deux ans) et permet de continuer une formation plus poussée conduisant à une licence professionnelle ou un diplôme d’ingénieur.

Le baccalauréat technologique comporte huit séries :

  • STL : « sciences et technologies de laboratoire »
  • STI2D : « sciences et technologies de l’industrie et du développement durable » (anciennement STI : sciences et technologies industrielles hors spécialité arts appliqués)
  • STD2A : « sciences et technologies du design et des arts appliqués » (anciennement STI : sciences et technologies industrielles, spécialité arts appliqués)
  • STMG : « sciences et technologies du management et de la gestion » à partir de la session 2014 du baccalauréat (remplace série STG « sciences et technologies de la gestion » préparée jusqu’à la session 2013)
  • ST2S : « sciences et technologies de la santé et du social »
  • S2TMD : « techniques de la musique et de la danse »
  • STHR : « sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration »
  • STAV : « sciences et technologies de l’agronomie et du vivant », préparé dans les lycées dépendant du ministère de l’agriculture

Accompagner les élèves au lycée

La réforme du lycée a créé de nouveaux dispositifs pour mieux prendre en compte les besoins des élèves : accompagnement personnalisé, tutorat, stages de remise à niveau et stages passerelles.

D’autres dispositifs sont proposés aux lycéens :

  • le dispositif de réussite scolaire
  • les stages d’anglais

Les épreuves finales : 60% de la note finale

Chaque lycéen présente une épreuve anticipée écrite et orale de français en fin de première. En classe de terminale, il présente quatre épreuves finales :

  • Deux épreuves écrites sur les enseignements de spécialité choisis par le candidat.
  • Une épreuve écrite de philosophie : pour tous, ce choix correspond à une tradition française et à la nécessité de conforter l’esprit critique dans la formation des jeunes générations.
  • Un oral d’une durée de 20 minutes préparé tout au long du cycle terminal : savoir s’exprimer dans un français correct est essentiel pour les études, pour la vie personnelle et professionnelle. Parce que l’aisance à l’oral constitue un marqueur social, il convient justement d’offrir à tous les élèves l’acquisition de cette compétence. L’épreuve orale repose sur la présentation d’un projet préparé dès la classe de première par l’élève.

Cet oral se déroule en deux parties : la présentation du projet, adossé à un ou deux enseignements de spécialité choisis par l’élève et un échange à partir de ce projet permettant d’évaluer la capacité de l’élève à analyser en mobilisant les connaissances acquises au cours de sa scolarité, notamment scientifiques et historiques. Le jury est composé de deux professeurs.

Le calendrier des épreuves finales

Les épreuves de spécialités sont passées au retour des vacances de printemps.
Les épreuves de français en première, de philosophie en terminale, et l’oral ont lieu à la fin du mois de juin afin que toute l’année scolaire soit mise à profit.

Le contrôle continu : 40% de la note finale

Le contrôle continu repose sur des épreuves communes organisées au cours des années de première et de terminale.

Ces épreuves communes ont lieu aux 2e et 3e trimestres de l’année de première, puis au 3e trimestre de l’année de terminale. L’organisation relèvera des établissements.

Pour garantir l’égalité entre les candidats et les établissements scolaires, une « banque nationale numérique de sujets » est mise en place, les copies anonymes sont corrigées par d’autres professeurs que ceux de l’élève. Une harmonisation est assurée.

Les bulletins scolaires sont pris en compte pour une part limitée (10%) de la note finale afin de valoriser la régularité du travail de l’élève.

Le Lycée Professionnel

En lycée professionnel, les enseignements technologiques et professionnels représentent de 40 à 60 % de l’emploi du temps d’un élève. Ils sont dispensés sous forme de cours en classe et selon les spécialités en atelier, dans un laboratoire ou sur un chantier. Les matières d’enseignement général (français, mathématiques, histoire-géographie, sciences, anglais) occupent aussi une place importante. Le lycée professionnel prépare les jeunes qu’il accueille à acquérir un diplôme professionnel pour s’insérer dans la vie active ou poursuivre leurs études.

CAP, BEP et baccalauréat professionnel

Après la classe de troisième, les élèves qui entrent en lycée professionnel peuvent préparer :

  • un baccalauréat professionnel
  • un certificat d’aptitude professionnelle (CAP)

Les passerelles entre l’enseignement professionnel et l’enseignement général et technologique et entre le CAP et le baccalauréat professionnel sont facilitées.

Le baccalauréat professionnel

Le baccalauréat professionnel se prépare en trois ans après la troisième. Il atteste l’aptitude à exercer une activité professionnelle hautement qualifiée dans l’une de ses 75 spécialités. Les lycéens suivent une seconde, une première et terminale professionnelles. Si l’insertion professionnelle reste l’objectif prioritaire des élèves de baccalauréat professionnel, la poursuite d’études en BTS tend à se développer.

Le certificat d’aptitude professionnelle (CAP)

Le CAP se prépare en deux ans après la troisième. Il donne accès à un métier précis, en tant qu’ouvrier ou employé qualifié, et a pour principal objectif une entrée directe dans la vie professionnelle. Il existe environ 200 spécialités de CAP.

Le brevet d’études professionnelles (BEP)

Le brevet d’études professionnelles a été rénové. En lycée professionnel, sa préparation est intégrée au parcours en trois ans de baccalauréat professionnel.

Les lycées des métiers

Les lycées professionnels ayant reçu le label « lycée des métiers » proposent des formations dans des secteurs professionnels variés. Ils constituent une voie d’excellence. Les lycées technologiques peuvent aussi recevoir ce label.

Les lycées des métiers réunissent plusieurs types de formations : formation scolaire initiale, formation en apprentissage, formation continue et validation des acquis de l’expérience (VAE). Ils préparent aux diplômes technologiques et professionnels : CAPBEP, baccalauréat professionnel, baccalauréat technologique, mention complémentaire, BTS, licence professionnelle.

Ils développent des relations étroites avec le monde professionnel et les partenaires locaux.

La voie professionnelle, une nouvelle voie vers l’excellence

Comprendre la réforme de la voie professionnelles en 12 points clés

  1. Des campus d’excellence ancrés dans les territoires
  2. Un appel à projet PIA3 doté de 50M d’euros en faveur de la voie professionnelle
  3. De l’apprentissage dans tous les lycées professionnels
  4. Le développement des formations tournées vers les métiers d’avenir
  5. La transformation progressive et accompagnée des filières peu insérantes
  6. Un partenariat renouvelé avec les entreprises pour favoriser l’insertion des jeunes
  7. Un CAP en 1, 2 ou 3 ans en fonction du profil et des besoins de l’élève
  8. Les taux d’insertion de chaque formation rendus publics pour éclairer le choix des familles
  9. Une 2nde professionnelle organisée par familles de métiers, pour un parcours plus progressif et plus lisible
  10.  Des enseignements généraux contextualisés et mieux articulés avec les enseignements professionnels grâce à de la co-intervention de professeurs
  11.  En classe terminale, le choix offert entre un module insertion professionnelle et un module poursuite d’étude pour préparer l’avenir
  12.  Réalisation d’un chef-d’oeuvre présenté au baccalauréat professionnel

Une transformation nécessaire du lycée professionnel

  • Les acteurs de la voie professionnelle ont développé un savoir-faire pédagogique qui se traduit par de belles réussites.
  • L’enseignement professionnel connaît des déséquilibres et manque parfois de lisibilité pour les élèves et leurs familles.

Des campus d’excellence au coeur des régions

Les 95 campus des métiers et des qualifications présents dans 12 filières professionnelles ont déjà à leur actif de nombreuses actions de formation et de développement. L’enjeu de la transformation de la voie professionnelle est de faire émerger une nouvelle génération de campus « Excellence » qui participe au développement national et territorial des métiers d’avenir et des filières d’excellence françaises.

Il s’agit également de créer de véritables lieux de vie, de formation et d’innovation, en lien étroit avec les régions et les acteurs de la recherche et du monde professionnel.

Il y aura un FabLab dans chaque campus et des partenariats renforcés avec les entreprises et avec des établissements scolaires internationaux.

Vers des parcours d’excellence et de réussite

  • Des parcours adaptés aux besoins de chacun.
  • Des diplômes confortés.
  • Un accès à l’apprentissage dans tous les lycées professionnels.
  • Un accompagnement pour consolider ses apprentissages et préparer son projet d’orientation.
  • Une co-intervention  entre professeurs d’enseignement général et professionnel pour donner sens et rendre les enseignements plus concrets.

La classe de 2de par famille de métiers

À la fin du collège, les élèves n’ont, le plus souvent, qu’une représentation approximative et parfois même erronée de la formation dans laquelle ils s’engagent et du métier vers lequel elle conduit. L’organisation de la classe de 2de par familles de métiers permet à tous les élèves d’acquérir les premières compétences professionnelles utiles dans un secteur, de se professionnaliser et d’affirmer progressivement leurs choix.

Une famille de métiers peut regrouper entre deux et dix spécialités de baccalauréats.

Depuis la rentrée 2019, 9 familles de métiers sont mises en place dans les classes de 2de :

  • Métiers de la construction durable, du bâtiment et des travaux publics
  • Métiers de la gestion administrative, du transport et de la logistique
  • Métiers de la relation client
  • Métiers des industries graphiques et de la communication
  • Métiers des études et de la modélisation numérique du bâtiment
  • Métiers de l’alimentation
  • Métiers de labeauté et du bien-être
  • Métiers de l’aéronautique
  • Métiers de l’hôtellerie-restauration

Partir se former à l’étranger en voie professionnelle

Tous les lycéens et apprentis de la voie professionnelle peuvent partir à l’étranger pour une période de 15 jours à 1 an, à n’importe quel moment du cursus. En entreprise et/ou dans un établissement de formation professionnelle, cette expérience à l’étranger est l’occasion de gagner en autonomied’enrichir sa connaissance du métier et d’améliorer sa pratique d’une langue étrangère.

La valorisation des compétences acquises à l’étranger est désormais possible grâce à une attestation reçue en plus du diplôme (à compter de la session 2020).

Consultez l’infographie complète sur la mobilité internationale en voie professionnelle

Objectifs

La voie professionnelle permet d’acquérir des connaissances et des compétences dans un domaine professionnel. Les élèves préparent après la troisième un CAP ou un baccalauréat professionnel.

Le CAP conduit principalement à la vie active.
Le baccalauréat professionnel permet l’insertion dans la vie active ou la poursuite d’études en section de technicien supérieur.
Le BEP est un diplôme intermédiaire présenté pendant le cursus menant au baccalauréat professionnel.

Organisation des enseignements

Après la troisième, un élève peut préparer :

La voie professionnelle : points à retenir

La voie professionnelle propose :

  • une préparation du bac pro en 3 ans, comme tous les autres bacs
  • un diplôme présenté en cours de formation (CAPBEP) puis le bac pro à l’issue de la terminale professionnelle
  • une nouvelle passerelle entre la seconde professionnelle et la deuxième année de CAP

La préparation du CAP

La préparation dure deux ans après la troisième. Elle a lieu dans un lycée professionnel ou un lycée professionnel agricole dans le cas du certificat d’aptitude professionnelle agricole (Capa).

Il existe environ 200 spécialités.

Les élèves suivent des cours théoriques, font des travaux pratiques, en atelier, en laboratoire ou sur un chantier selon leur spécialité. Les enseignements généraux et les enseignements techniques et professionnels s’équilibrent. Une période de 12 à 16 semaines en entreprise est obligatoire pour renforcer la professionnalisation de la formation.

Le BEP : un diplôme intermédiaire

Le brevet d’études professionnelles est un diplôme passé en cours de cursus du baccalauréat professionnel. L’obtention de ce diplôme intermédiaire est intégrée au parcours mais n’est pas obligatoire. Il atteste l’acquisition de compétences professionnelles.

La préparation du baccalauréat professionnel

La préparation du baccalauréat professionnel dure trois ans, de la seconde professionnelle à la terminale professionnelle.

Les enseignements sont basés sur la maîtrise de techniques professionnelles. Les élèves font des travaux pratiques en atelier ou en classe et plusieurs mois de stages en entreprise. Cette expérience professionnelle permet d’être opérationnel sur le marché du travail.

La formation comprend également des enseignements généraux. Les élèves suivent des cours de français, histoire-géographie et d’éducation morale et civique (EMC), mathématiques, langue vivante, éducation physique et sportive, éducation artistique et selon les spécialités, un enseignement de sciences physiques et chimiques ou une deuxième langue vivante.

Il existe près de 100 spécialités de baccalauréat professionnel.

Plus d’informations sur le lycée professionnel sur Eduscol

Les spécialités du baccalauréat professionnel

Le lycée professionnel

Programmes des enseignements généraux de la voie professionnelle

Le tuto des stages, le portail d’information des stages en entreprise

Accéder au tuto des stages